Ce n’est pas le moment de s’évanouir ! Qu’arrive t-il donc à votre collègue de laboratoire ? Cela a t-il un lien avec la bouteille qui vient de se casser ? Vous avez la désagréable sensation qu’effectivement ce liquide pourrait bien tuer tout le monde en moins d’une heure. à moins que… 

Vous travaillez pour le Professeur Felsman depuis un moment maintenant.

Il n’est pas  particulièrement sympathique et n’a jamais démontré le contraire, mais c’est le meilleur dans son domaine.

Le Professeur n’a jamais quitté le laboratoire si quelqu’un d’autre était encore présent. Et tout son travail dangereux est enfermé d’une façon peu banale. Le Professeur Felsman est quelque peu paranoïaque. Il regarde toujours derrière lui, de peur d’être surveillé. Les seules personnes de confiance sont sa fille et son fils.

Il est tellement méfiant, qu’il parait surprenant qu’il ait pu laisser cette bouteille verte sans surveillance cet après-midi. Lorsqu’il est sorti précipitamment laissant son chapeau et sa veste au porte-manteau. Bizarre, le Professeur n’allait jamais nulle part sans son chapeau... Il eu juste le temps de crier : « Mettez cette bouteille dans le placard et quoique que vous fassiez, ne la laissez pas tomber ! » Personne ne savait sur quoi le Professeur travaillait, mais cela était important. La seule chose qu’il nous ait dite, est que cela pourrait être très utile entre de bonnes mains, mais dans le cas contraire, cela pourrait changer le monde de façon tragique. Lorsque votre partenaire s’est évanouie, vous avez compris que vous étiez en danger. Tout se passait bien jusqu’à ce que la bouteille tombe par terre et que le verre se brise au sol. Les vapeurs émanant de la bouteille ont alors rempli les poumons de tout le monde immédiatement.

Vous avez appelé rapidement le Professeur qui semblait trop préoccupé par ses propres problèmes. Il était en train de courir et respirait difficilement. Les seuls mots entendus de cette difficile conversation étaient : « idiots, morts dans une heure, antidote, caveau » puis la ligne s’est coupée. Vous l’avez rappelé mais vous êtes tombé directement sur sa boîte vocale. Vous savez qu’il n’y a pas de temps à perdre et que personne ne peut vous aider. Vous poussez le chariot de côté afin de voir le caveau, mais il est fermé. Vous essayez d’ouvrir les tiroirs de son bureau et un seul s’ouvre. Son contenu vous semble vital… C’est votre dernier espoir…